Accompagner le développement des territoires à énergie positive

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Les territoires à énergie positive (TEPOS) se développent depuis 2010 sur le territoire français. Ils sont nés d’une volonté des communes, communautés de communes et autres zones territoriales d’être des acteurs de la transition énergétique.

Les TEPOS ont été mis en place grâce au CLER (Comité de Liaison pour les Energies Renouvelables). Le gouvernement a ensuite encouragé la constitution d’un réseau national via l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

On compte aujourd’hui plus d’une centaine de TEPOS en France.


Quelle est la raison d’être des TEPOS ?

Un territoire à énergie positive est un territoire qui a pour objectif de produire plus d’énergie qu’il ne consomme. Cela passe notamment par le fait de réduire ses besoins en énergie, par une baisse de l’utilisation d’énergie et par l’efficacité énergétique. Mais cela implique aussi de produire sa propre énergie, à partir de ses ressources locales en énergies renouvelables.

Les TEPOS visent donc à répondre aux enjeux fondamentaux du changement climatique en favorisant l’émergence de projets d’énergies renouvelables, de rénovation de bâtiments et en impliquant leurs habitants.


Dans quel cadre s’inscrit la mission des TEPOS ?

Leur mission s’inscrit dans le cadre de la loi Énergie et Climat, qui est une loi française votée en 2019. L’objectif de cette loi est de répondre aux enjeux écologiques et climatiques.

Elle fixe notamment l’objectif de neutralité carbone en 2050. Cela revient à diviser les émissions de gaz à effet de serre au moins par six d’ici cette date.

Autant dire que l’engagement des collectivités, des territoires et des acteurs ruraux est indispensable pour atteindre ce résultat ambitieux.


Pourquoi devenir un territoire à énergie positive?

Le développement des TEPOS répond au besoin de réduire les impacts locaux et de participer à l’atteinte des engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le plan national et international.

Les bénéfices au niveau local peuvent également être nombreux.

Grâce aux TEPOS, l’énergie devient en effet un levier de développement économique d’un territoire en réduisant des dépenses et en créant de l’activité et des emplois au niveau local.

Une telle démarche favorise également la cohésion sociale grâce à la participation et à l’implication des citoyens. Elle peut notamment permettre de réduire la précarité énergétique.

Quels financements pour devenir un territoire à énergie positive ?

Le programme TEPCV (territoire à énergie positive pour la croissance verte), créé en 2015, a permis de financer de nombreux projets.

Mais il a pris fin en décembre 2019 avec près de 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte labellisés et qui se sont partagés les 500 millions d’euros de fonds accordés par l’Etat.

Les territoires doivent donc aujourd’hui se tourner vers d’autres solutions de financement pour réaliser leur transition écologique.

Les contrats de transitions écologiques (CET) sont un nouvel outil lancé en 2018 puis généralisé par le ministère de la Transition Ecologique en 2019. Les parties prenantes peuvent bénéficier d’un soutien financier, technique et politique de la part des Etats et des établissements publics.

Le CTE est avant tout un catalyseur pour mobiliser des financements existants.
Les régions réalisent régulièrement des appels à manifestation d’intérêt pour encourager le développement de projets d’énergies renouvelables coopératifs et citoyens.

Les régions s’associent également à l’ADEME pour soutenir financièrement les territoires. Les fonds permettent notamment de recruter un chargé de mission TEPOS qui coordonne cette démarche, en lien avec les élus et les autres services.


Comment être accompagné pour devenir TEPOS ?

Pour faire face aux enjeux environnementaux grandissants, les collectivités territoriales ont été dotées de leviers pour réduire leur impact. On parle ainsi d’éco-exemplarité : les collectivités se doivent de montrer une image plus économe, consciencieuse et responsable de leurs activités.

Les communautés de communes doivent ainsi montrer l’exemple en aidant leurs communes à identifier leurs gisements d’énergies renouvelables et en les accompagnant dans le montage de leurs projets.

Energ’Isère fait partie des acteurs de confiance sur lesquels s’appuyer pour mener à bien cette mission.

Devenir un territoire à énergie positive est un projet conséquent qui doit faire l’objet d’une volonté et d’un engagement de l’ensemble des acteurs d’un territoire.

Cet objectif demande également une organisation sans faille. Il est notamment essentiel de réaliser au préalable un diagnostic du territoire en termes de consommation et de production d’énergie. Il nécessite aussi l’écriture d’un plan d’action complet.

Chez ENERG’ISERE, nous sommes convaincus que ces efforts sont indispensables pour un renouveau de l’économie locale et pour que les territoires contribuent à la transition écologique.

Forts de notre capacité à travailler de manière collaborative et participative, nous sommes en mesure de vous accompagner tout au long de votre projet.

Afin de vous garantir un suivi de qualité, nous sommes entourés de partenaires de confiance et d’un réseaux d’experts reconnus.

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous recontacterons dans les meilleurs délais.