La SEM Energ’Isère accompagne le développement des centrales villageoises

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Les centrales villageoises sont des sociétés locales à gouvernance citoyenne qui ont vocation à porter des projets en faveur de la transition énergétique. Ce modèle permet ainsi de mutualiser des fonds et des compétences.

Elles fonctionnent en réseau au sein d’une association partageant un même modèle. Cela donne la possibilité de partager différents outils et services.

La naissance des centrales villageoises

En 2010, plusieurs parcs naturels régionaux en Rhône-Alpes constatent que les projets de production d’énergie renouvelable sur leur territoire profitent peu à l’économie locale. L’idée d’un nouveau modèle avec la participation active des collectivités locales et des populations locales fait alors son chemin.

Après avoir mené une phase d’expérimentation via différents sites pilotes, l’Agence régionale de l’énergie et de l’environnement en Auvergne-Rhône-Alpes (AURA-EE) monte un projet de financements régionaux et européens pour la réalisation de projets photovoltaïques.

Les premières sociétés locales Centrales Villageoises sont ainsi créées en 2013.

Ce modèle s’est ensuite développé rapidement. Il existe désormais plus de 40 centrales villageoises réparties dans 5 régions. Le territoire de l’Isère est notamment très bien maillé avec des centrales villageoises dans le Vercors, le Grésivaudan, le Trièves ou encore dans les collines Iséroises


Des projets photovoltaïques en concertation avec la SEM Energ’Isère


Les centrales villageoises sont la plupart du temps à l’initiative de projets de constructions de centrales photovoltaïques. Ce sont le plus souvent des projets qui visent à valoriser la toiture de bâtiments tels que mairie et salle des fêtes. Leur mission est ainsi proche de celle d’Energ’Isère.

Lorsqu’elle est consultée sur un projet, la SEM Energ’Isère attache une attention particulière à favoriser la concertation avant le démarrage de ce projet. Dans le cas où les communautés de communes évoquent des discussions en cours avec une centrale villageoise, la SEM Energ’Isère la contacte pour bien définir les rôles de chacun. L’objectif est avant tout de s’assurer de travailler au service de l’intérêt général.

La SEM Energ’Isère s’engage pour accompagner le développement des centrales villageoises

Les centrales villageoises ne disposent généralement pas de financements suffisants pour s’engager seules sur des projets de développement d’énergies renouvelables de grande ampleur, comme les projets d’ombrières solaires ou les centrales photovoltaïques au sol.

La SEM Energ’Isère propose dans ce cas de leur ouvrir le capital de la société portant le projet de grande ampleur. Cela donne ainsi la possibilité aux centrales villageoises de prendre part à la gouvernance de la société et de bénéficier des retombées économiques.

Un mécanisme de soutien au développement des centrales villageoises

La SEML Energ’Isère propose également un mécanisme financier pour permettre aux centrales villageoises d’avoir suffisamment de fonds propres pour la réalisation de leur premier projet. Concrètement, la SEM Energ’Isère devient actionnaire en prenant une part symbolique puis peut faire un prêt à la centrale villageoise allant jusqu’à un montant de 15 000 euros.


La SEM Energ’Isère a par exemple apporté son soutien à la centrale villageoise des collines iséroises située entre Vienne et Bourgoin. Cette centrale villageoise est à l’origine de 10 centrales photovoltaïques pour une puissance totale de 414 kWc.

Elle a fait appel à Energ’Isère dans le cadre de l’installation photovoltaïque du gymnase d’Estrablin (99 kWc). La SEM a permis de finaliser le financement de cette construction grâce à l’octroi d’un prêt à la centrale villageoise.

Pour ce faire, Energ’Isère a pris une part symbolique au capital de la Centrale Villageoise puis a réalisé un apport en Comptes Courant d’Associés d’un montant de 15 000 €. Cette avance devra être remboursée sous une période de 2 ans.

Ce soutien des centrales villageoises s’inscrit dans la volonté d’Energ’Isère de soutenir le développement des énergies renouvelables au niveau local. Si vous avez un projet, n’hésitez pas à nous contacter.